Erikson’s Star

Cela fait quelques semaines que je n’ai plus donné de nouvelles, le minage n’a pas été très tendre avec moi, j’ai du perdre une semaine de voyage rien que pour remplir mes réserves de Jumponium, mais maintenant c’est bon, j’ai repris ma route à la recherche de quelques merveilles à prospecter, et de quelques pépites à ramener.

Bras du Centaure


Je pourrais rester des heures à contempler les dégradés que font ces atmosphères de couleur verte sur les planètes.

 

 


Les naines brunes sont sous-estimées par les explorateurs, on y trouve souvent des endroits magnifiques à apprécier.

 


Ca m’a donné envie d’une glace café-vanille avec une petite cerise et pleins de noisettes autour.

 


Encore et toujours tel un bagnard à casser du caillou, la jolie vue en plus.

 


J’aime la simplicité et la beauté de ces abords de la galaxie.

 


Erikson’s Star

Et cette route m’a petit à petit menée vers mon objectif suivant, allant de plus en plus loin vers l’extrémité de notre galaxie.


L’endroit habitable le plus à l’ouest de la galaxie.
J’aurais du amener de quoi me construire une petite cabane… avec un transat et un petit martini, allongé sur une terrasse à contempler l’ensemble de la voie lactée.

 

Après plus de 4 mois de voyage, m’y voici, Erikson’s Star, au-delà rien d’autre que le vide jusqu’à la prochaine galaxie.


Il suffit d’apprécier cette simple vue pour se rappeler notre taille dans cet univers.

 


C’est de ce point un peut éloigné que je vous transmet ces quelques lignes, vous invitant a parcourir cette magnifique galaxie et vous disant à bientôt pour une prochaine étape …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *