Bourrin inside

Continuant ma route en direction du centre de la galaxie, nous arrivons ici à PLIO AIM AA-A H1. Celle-ci, de couleur rouge, est assez vaporeuse, ayant des sortes de bras s’étirant dans plusieurs directions.
Contrairement à une Eta Carinae, très dense et compacte, celle-ci est toute en légèreté, faisant apparaître de beau dégradés entre le rouge et le rose, n’ayant au final qu’une façon de la décrire : « Lait fraise » .

PLIO AIM AA-A H1

 
 
 

Je reviendrais un jour pour me poser sur ta surface :

 
 
 

Les teintes de la nébuleuse sur cette planète étaient assez drôle, une vraie boule de glace à la fraise:

 

L’ambiance sur cette planète était réellement apaisante:

 


Bourrin inside

Slalomer entre les canyons d’une planète à toute vitesse, c’est jouissif, mais il faut en payer le prix, je me suis vue mort au moment ou j’ai su que ça allait toucher, mais finalement non !

Pas mort, mais avec 9% d’intégrité, le roadtrip va devenir compliqué.

Peut importe, pas question de me tapper 25K AL aller-retour pour réparer !
On va serrer les fesses, faire attention, et prier Xarlax, le saint patron des voyageurs égarés !

 


Je me souviens d’une transmission d’un commandeur qui demandait, en tant qu’explorateur, ce que pouvait bien apporter le fait de se poser sur les planètes. A chaque transmission que je rapporte sur ce journal, je me dit qu’il n’y à qu’à regarder ces clichés. A force de parcourir l’espace, à chaque nébuleuse, je découvre de nouvelles choses, sans jamais me lasser de rêver.

A bientôt pour une prochaine transmission, et n’oubliez pas, là où l’on va, on n’a pas besoin de route !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *